De toutes les activités du monde professionnel, le métier de coiffeur est sans conteste le plus sollicité par presque tout le monde. Comme nos cheveux poussent tout le temps, nul ne peut se soustraire à un passage chez son cabinet. Quelles sont les études à suivre pour devenir coiffeur professionnel ?

Formation humaine

Pour qu’un client puisse réserver un coiffeur pour s’occuper de ces cheveux, cet ouvrier artisan sera avant tout quelqu’un d’affable avec un fort pouvoir de persuasion. Le métier est destiné aux hommes ou aux femmes qui aiment le contact avec autrui et être capable de satisfaire à toutes ses attentes, en termes de coiffage.

Cet artisan doit aussi posséder l’art d’engager la conversation avec un client dans son salon de coiffure. En plus de ces qualités, un sens inné de l’esthétisme est utile pour attirer les faveurs des clients d’un quartier ou d’une ville. Il ou elle aura une bonne condition physique puisque le métier se pratique la plupart du temps en station debout !

Formation pédagogique et technique

Même si l’adage affirme que « C’est en coiffant qu’on devient coiffeur », ce métier nécessite la possession de titres et diplômes certifiés. Un coiffeur professionnel est tenu de posséder :

  • Un CAP en coiffure, un diplôme de niveau V obtenu 2 ans après la classe de troisième ;
  • Un MC (mention complémentaire) en coiffure, coupe et coloration ;
  • Un BP en coiffure, un diplôme de niveau V qui leur permettront d’ouvrir un salon de coiffure pour leur propre compte. Il s’obtient à l’issue de deux années d’études après le CAP ;
  • Un Bac professionnel perruquier-posticheur (diplôme de niveau IV)  pour ceux qui rêvent de travailler dans le cinéma ou le théâtre ;
  • Un BM (brevet de maîtrise), diplôme de niveau III qui se prépare deux ans après le BP. Le titulaire pourra tenir la gestion d’un salon et enseigner aux apprentis.

Alors, réserver un coiffeur est facile lorsque celui-ci est attitré de ces diplômes reconnus par l’État.

Qualités et aptitudes supplémentaires

Outre ces qualifications légales dont il est gratifié, un postulant à ce métier est obligé de se perfectionner au long de sa carrière afin d’être au courant de la mode et de la tendance générale. Les produits et les techniques du métier étant sans cesse en évolution, ceci nécessite une parfaite adaptation aux rouages du métier. Nous pouvons affirmer qu’en tout lieu où un tel professionnel exerce attirera une affluence pour les clients qui n’hésiteront pas à réserver un coiffeur pour s’occuper de leur chevelure.